En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Notre ambition :
vous conseiller et vous défendre

Le cabinet de NARDI-JOLY et LEBRETON a été créé en septembre 1994 à Chelles. Vous serez reçus en plein centre de Chelles au pied de la gare SNCF/RER E. Depuis cette date, notre volonté est de mettre tout en œuvre pour assurer la défense de vos intérêts.

Nous assurons la défense de vos intérêts dans le domaine du droit pénal, droit de la famille et de l'immobilier.

C'est pourquoi nous avons ouvert un point d'accueil secondaire à La Ferté Gaucher depuis 1997.
Vous serez désormais reçus dans nos locaux à La Ferté Gaucher, à une centaine de mètres de la place principale, face au Trésor public.
Véronique MOSCOVICI, assistante, saura, par sa qualité d'accueil, vous orienter et vous guider pour obtenir rapidement un rendez-vous avec Mme DENARDI-JOLY ou Mr LEBRETON.

Par la suite, vous serez toujours efficacement épaulés et assistés pour toutes vos démarches. Le cabinet d'avocats des maîtres NARDI-JOLY et LEBRETON à Chelles est ouvert chaque jour.
De Nardi-Joly & Lebreton.JPG

Evénements

Autorité parentale et sortie du territoire ! Attention danger !! Du vendredi 31 mars 2017 à 16h10, au vendredi 31 mars 2018 à 16h10 Evènement spécial AUTORITÉ PARENTALE ET AUTORISATION DE SORTIE DU TERRITOIRE NATIONAL D’UN MINEUR : ATTENTION DANGER L’enfant ne peut pas sortir du territoire national comme il veut, seul ou accompagné de l’un de ses parents. Trois dispositifs existent : ➢ L’autorisation de sortie du territoire ➢ L’interdiction de sortie du territoire ➢ L’opposition à la sortie du territoire 1. L’autorisation de sortie du territoire Il résulte du Décret du 2 novembre 2016 que tous les enfants mineurs résidants actuellement en France et ce, quel que soit leur nationalité, dès lors qu’ils voyagent sans l’un des titulaires de l’autorité parentale (voyage individuel ou collectif) doit pouvoir justifier d’une autorisation préalable d’un titulaire de l’autorité parentale. Le formulaire CERFA est rempli par l’un des titulaires de l’autorité parentale, cet acte autorisant la sortie du territoire est considéré comme un acte usuel et doit être accompagné de la pièce d’identité de l’auteur de l’autorité parentale signataire ; en cas de séparation, il est conseillé d’adjoindre la décision judiciaire fixant l’exercice et les modalités de l’exercice de l’autorité parentale. 2. L’interdiction de sortie du territoire L’interdiction de sortie du territoire est prononcée par le Juge aux Affaires Familiales. Il s’agit de restreindre le pouvoir de l’un des parents, seul, puisqu’il s’agit d’une interdiction de sortir du territoire en l’absence d’autorisation des deux parents. Cette mesure dit ST est inscrite au fichier des personnes recherchées et sauf instruction contraire du Magistrat, au système d’information SCHENGEN. En cas d’urgence, lorsque le mineur s’apprête à quitter le territoire dans des conditions le mettant en danger, et en l’absence de mesure prise par l’un des détenteurs de l’autorité parentale, l’article 375-5 du Code Civil permet au Procureur de la République d’intervenir et d’interdire la sortir du territoire du mineur. 3. L’opposition à la sortie du territoire L’opposition à la sortie du territoire est une mesure qui peut être prise à titre conservatoire pour une durée de quinze jours et qui permet au titulaire de l’autorité parentale de faire opposition à la sortie du territoire, sans délai, dans l’attente d’obtenir en référé une décision judiciaire d’interdiction de sortie du territoire. La demande est adressée à la Préfecture. Le Préfet qui délivre l’opposition à la sortie du territoire, saisit le Procureur de la République afin qu’une saisine en vue d’une interdiction de sortie du territoire soit faite en urgence. La mesure est inscrite au fichier des personnes recherchées, et est signalée au système d’information SCHENGEN.

Nouveau divorce amiable. Plus simple ?? Du mercredi 22 fév. 2017 à 11h07, au mercredi 15 juil. 2017 à 11h08 Le législateur a changé le divorce par consentement mutuel. En théorie tout est plus simple. Plus de juge. 15 jours de délai de réflexion et c'est fini. Oui certes mais ça c'est en théorie. La pratique c'est aussi : - des délais beaucoup plus longs que ceux diffusés dans les médias. - des Notaires qui ne veulent pas être des chambres d'enregistrements et qui traînent les pieds . - Que se passe t'il si vous êtes étranger et que vous voulez donner force exécutoire au divorce dans votre pays d'origine ? Comment votre procédure amiable sera t'elle considérée ? Voilà pourquoi le Conseil de Me Isabelle de NARDI JOLY spécialisée en la matière est primordial pour votre procédure car, non, ce n'est pas simple et méfiez vous des déconvenues .... Nous pratiquons un forfait très compétitif de 960 € ( pour les conditions précises des prestations incluses contacter le cabinet ) Pour en savoir plus https://www.njl-avocats-chelles.fr/tous-les-types-de-divorces/divorce-amiable-2017/

Découvrez la vidéo

Retrouvez-nous aussi sur

 

Aujourd'hui

C°min

C°max